« La faute à Martine Aubry » – ma chronique dans Libération

  • 14 avril 2017

Suite à l’article injurieux de Franz-Olivier Gisbert, à l’égard de Martine Aubry, publié dans Le Point, j’ai décidé de publier une tribune dans Libération, afin de contextualiser davantage les situations exposées.

Je profite également de ce texte, pour rappeler que Martine Aubry, grande maire de Lille, femme des 35h, n’est aucunement responsable du quinquennat de François Hollande, et de sa relation conflictuelle avec une partie des députés socialistes.

« Jamais un Président de la République lorsqu’il arrive au pouvoir n’a eu autant de leviers nationaux et locaux pour pouvoir agir. Encore sans doute… la faute à Martine Aubry ».

Cliquez-ici pour lire l’article en intégralité