Lettre aux adhérent.e.s socialistes de la 1ère circonscription

  • 19 December 2016

Chère camarade,
Cher camarade,

La Convention Nationale du 17 décembre m’a investi comme étant le candidat socialiste pour les élections législatives des 11 et 18 juin prochains dans la 1ère circonscription du Nord.

Comme je l’ai dit à beaucoup d’entre vous, même si cette décision est conforme à nos règles et à nos statuts, j’aurais préféré qu’elle soit prise après un vote militant. Mais la Convention Nationale, assemblée des délégués socialistes de l’ensemble du pays, a estimé à l’unanimité moins une voix qu’il ne fallait pas que notre mode de désignation interne crée des divisions indélébiles en notre sein.

J’ai moi-même constaté que la décision, rapide et inopinée, de Bernard Roman d’occuper une nouvelle fonction au service du pays a provoqué un climat d’inquiétude dans la circonscription rendant mal à l’aise nombre de militants. La Convention Nationale a décidé, comme elle l’a fait d’ailleurs dans d’autres circonscriptions en France, qu’il fallait prendre une décision rapidement pour aller le plus rapidement possible devant les français.

Alors aujourd’hui, au moment où nous abordons une période cruciale pour l’ensemble de la gauche et pour les socialistes en particulier, je vous propose de tourner la page pour aller ensemble au combat face à la droite et à l’extrême droite.

J’ai la volonté de le faire avec tous, militants et élus de Lille, de Loos et de Faches Thumesnil. Je veux qu’après des semaines d’incertitude, nous retrouvions le plaisir de militer ensemble au service de nos concitoyens. J’ai envie que nous profitions de ces prochaines semaines pour parler aux Français moins de nous mêmes mais de leurs problèmes et de nos solutions sur l’emploi, l’éducation, la sécurité, le logement, bref sur tous les sujets qui les concernent.

Aucune élection n’est gagnée d’avance, encore moins la prochaine législative. Intervenant après un quinquennat difficile, une primaire dont on ne sait pas si elle sera porteuse de dynamique et une Présidentielle où tout peut arriver, l’élection législative sera compliquée pour tous les candidats socialistes.

Pourtant, nous avons, et moi particulièrement, le devoir de la gagner. Cela passe par une campagne de terrain, au plus près de nos concitoyens, sous des formes dont je souhaite parler avec vous après les fêtes de fin d’année.

Cette campagne doit également permettre de partir à la reconquête des électeurs qui nous ont quittés et je pense notamment à ceux des milieux populaires. C’est pour cela que j’ai choisi comme suppléant Walid Hanna. Elu de terrain, en contact avec de très nombreux réseaux associatifs, praticien engagé de la politique de la Ville, il va mettre toute son énergie et toute son expérience au service de la campagne.

Cette campagne doit nous permettre aussi de nous ouvrir sur l’extérieur à tous les citoyens de gauche qui souhaitent s’engager à nos côtés.

Cette campagne doit nous permettre enfin de créer les conditions pour conforter la présence socialiste à Lille et compléter ainsi l’action de Martine Aubry et de son équipe municipale dans le travail remarquable mené dans sa ville. Elle doit également servir de point d’appui à nos camarades de Loos et de Faches Thumesnil pour qu’ils soient victorieux lors des prochaines élections municipales.

Je vous proposerai, après m’être rendu avec Walid dans toutes les sections de la circonscription, de parler ensemble de cette campagne et de recueillir votre avis et vos propositions lors d’une assemblée générale au mois de février.

Je sais qu’aujourd’hui les sentiments de certains d’entre vous peuvent être partagés. J’en connais d’autres, enthousiastes qui veulent partir à la bataille. Notre responsabilité commune face aux dangers que font peser sur notre pays la droite et l’extrême droite nous impose de nous réunir et de mettre toutes nos forces dans les combats qui s’annoncent.

Vous allez pouvoir compter sur toute ma disponibilité, toute mon énergie et toute mon expérience pour aller à vos côtés au combat. J’ai la volonté d’être digne, dans la mission qui m’est confiée, des grands socialistes qui ont marqué l’histoire du Nord, et ont tellement œuvré pour que nos valeurs de justice et d’égalité restent au cœur de notre projet socialiste, et bien sûr de Pierre Mauroy dont je n’oublie pas qu’il fût député de cette 1ère circonscription.

Je vous souhaite, en attendant de nous voir, de belles et heureuses fêtes de fin d’année avec votre famille et vos proches.